Fumigation , Bâton de Fumigation ou Smudge

Fumigation , Bâton de Fumigation ou Smudge

Faire brûler de jolies bougies parfumées, de l’encens… Agréable? Romantique? Idéal pour camoufler le fait que vous n’avez pas nettoyé et aéré depuis un mois? Toxique, surtout. Ces «désodorisants à combustion» ne sont pas anodins et constituent une pollution de l’air intérieur, d’après une étude de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) *.Avec en moyenne 80% de notre temps passé dans des espaces clos (sans compter les transports), la qualité de l’air intérieur n’est pas à prendre à la légère
*https://presse.ademe.fr/2017/09/etudes-qualite-de-lair-interieur-enjeux-environnementaux-sanitaires-et-reglementaires.html#:~:text=A%20quelques%20jours%20de%20la,int%C3%A9rieur%20mettant%20en%20lumi%C3%A8re%20des

Pourtant, en brûlant, ces bougies et encens dégagent des produits polluants comme du benzène ou du formaldéhyde…si si s hélas ! Une trop grosse concentration de ces produits peut conduire à des risques d’irritation des voies respiratoires, voire, à long terme, à une augmentation du risque de cancer pour les utilisateurs intensifs.

Même si les bougies laissent une agréable odeur parfumée dans la pièce, elles émettent également des COV, des perturbateurs endocriniens et du formaldéhyde. Les familles françaises sont en effet accrocs : Or, selon aussi une autre étude de l’Ademe, ces produits peuvent s’avérer dangereux pour la santé: En voulant installer une ambiance cosy, on se retrouve à inhaler jusqu’à cinq fois plus de benzène, un hydrocarbure classé cancérigène, qu’à proximité du périphérique parisien ! donc beh que faire pour améliorer, aseptiser, désinfecter, harmoniser l’air que nous respirons, une seule réponse qui viens du fond des âges : les bâtons de fumigation de plantes locales !

La tradition de purifier l’atmosphère avec des herbes, résines et fleurs séchées accompagne toutes les cultures.
La fumigation de bâton de plantes est pour l’essentiel un acte de purification. Lors de ce que l’on appelle la « cérémonie de la fumée », on va bruler des feuilles et imprégner de sa fumée notre corps, la pièce dans laquelle on se trouve, notre esprit. Sa fumée est bénéfique pour décharger les lieux des énergies négatives, purifier les personnes ou les événements, pour chasser le « mauvais esprit » et attirer les énergies bénéfiques. Traditionnellement, cette « manœuvre » est accompagnée de prières et permet de créer un environnement favorable au soin et à la guérison. Rien d’étonnant lorsqu’on sait que le nom de la sauge une des principales plantes utilisé dans ces bâtons vient du latin « salvare » qui signifie « guérir ».

Donc, il nous faut quoi ? beh des plantes, (liste si dessous), des allumettes, un coquillage et une plume …Dans le processus alchimique de transformation de la fumigation, les quatre éléments sont représentés : le coquillage symbolise l’eau, l’allumette qui embrase les plantes est le feu, les herbes et la cendre sont la terre et enfin la fumée représente le dernier élément, l’air.

Au fil du temps, la recherche a pu expliquer certains effets de la fumée. Par exemple, que l‘odorat est le seul sens qui ne dort jamais et qui est relié avec les émotions. Par ailleurs, il est prouvé qu’une accumulation d’ions positifs dans l’air est dommageable pour la santé. Dans la fumée il y a production d’ions négatifs, qui ont un effet bénéfique sur notre humeur, et atténuent certaines affections qui se développent dans un environnement où la qualité de l’air est médiocre (asthmes, allergies, nausées, céphalées…).

Quels sont les bienfaits de la fumigation sur notre corps et notre psychique ?  beh La fumigation agit sur le bien-être et améliore la concentration et bien bien d’autres chose que nous allons découvrir

  • En effet, les ions négatifs produits par la fumée contre-balancent les ions positifs présents dans l’air. Cette action agit comme un anti-dépresseur naturel.
  • Les ions négatifs peuvent aussi améliorer la qualité du sommeil en provoquant un apaisement et sensation de bien-être au moment du coucher.
  • Elle nettoie les Energies négatives.
  • La fumée modifie la structure moléculaire de l’air, ce qui provoque un changement Energétique et un effet nettoyant. L’odorat étant fortement lié aux souvenirs et à l’instinct, la fumigation est une pratique intéressante pour calmer les émotions comme la colère, la peur, l’anxiété ou encore le chagrin.
  • La fumigation est un anti-depresseur naturel.
  • L’effet des ions négatifs sur l’humeur a été documenté par le Dr Clarence Hansell dans les années 30. Ingénieur, il avait remarqué des changements dans l’humeur de ses collaborateurs, selon qu’ils travaillaient à proximité de machines émettant des ions positifs ou négatifs. Ses travaux précurseurs ont depuis été validés par des études plus récentes : l’air chargé en ions négatifs influe sur les niveaux de sérotonine du cerveau, comme en ferait un médicament anti-dépresseur.
  • Elle nettoie l’air ambient.
  • La fumée peut agir comme un dépolluant intérieur et débarrasser votre intérieur des bactéries, des pollens, des mauvaises odeurs et de la poussière. Ce nettoyage peut avoir un effet sur les symptômes allergiques.
  • Elle nettoie les objets.
  • La fumigation nettoie l’air ambiant et l’Energie d’une pièce et elle peut aussi nettoyer les objets. Quand vous amener un meuble ou un objet de décoration dans votre intérieur – et surtout si vous l’avez trouvé sur une braderie ou chez un antiquaire – pensez à le nettoyer des Energies négatives accumulées avant de vous en servir. La fumigation est également indiquée pour tous les objets associés aux pratiques intuitives : Tarots, Oracles, Pierres et Cristaux, Pendules… Qu’ils soient neufs ou d’occasion, la fumigation agit comme un Rituel d’appropriation de ces objets et les connecte à votre sensibilité, votre Energie.
  • Elle a un effet relaxant.
  • La fumigation a un effet relaxant et calmant. Ce Rituel peut diminuer la pression artérielle, soulager les tensions du corps et apaiser l’esprit. Une respiration lente permet d’absorber les ions négatifs et de profiter de leurs bienfaits.
  • Elle a un effet énergisant.
  • Les ions négatifs émis lors de la fumigation peuvent agir sur le niveau de sérotonine, “l’hormone du bonheur”.  Leur action booste votre bonne humeur, améliore votre concentration et vous permet de voir la vie de façon plus positive https://unvilainpetitcanard.fr/boutique/les-plantes-et-leurs-vertus-spirituelles/baton-de-fumigation-ou-smudge/

Comment pratiquer cette purification à base d’herbes aromatiques ?

Auparavant, les herbes étaient souvent séchées en feuilles libres puis brûlées sur du charbon de bois, ou même encore jetées sur le feu. Dorénavant, il est bon de savoir que certaines herbes sont plus appréciées que d’autres, mais cela n’empêche que n’importe quelle plante aromatique peut être brûlée. Les plantes locales de votre région seront probablement les plus puissantes pour vous si vous les connaissez car on n’utilise pas une plante que l’on en peu identifier !! je le redis, ce n’est pas parce que c’est naturel que ce n’est pas dangereux !!

L’utilisation d’un outil fait partie de nombreuses traditions, amérindiennes notamment. Les outils de base incluent un bâton de plantes, un bol en céramique (d’argile ou de verre) ou un coquillage afin de retenir le bâton brûlant ou de capturer les cendres. Des allumettes plutôt qu’un briquet, puis une plume permettant de faire se dissiper la fumée.Avant de brûler ces bâtons ou smudges avec les plantes purificatrices que vous avez choisie, il est recommandé d’établir des intentions s’il s’agit de faire des taches à des fins spirituelles, énergiques et de dissipation de la négativité. De plus, durant le maculage, il est très important de laisser une fenêtre ouverte avant, pendant et après afin que la fumée puisse se dissiper. Il faut donc allumer le bout d’un paquet à l’aide d’une allumette. Si ce dernier prend feu, éteignez-le rapidement.

L’extrémité des feuilles doit brûler lentement, ce qui permet la libération d’une épaisse fumée. 

Dirigez cette fumée autour de votre corps et de l’espace avec une main (ou une plume) tout en tenant le paquet dans l’autre. Ensuite, laissez l’encens s’attarder sur les zones de votre corps ou de votre environnement sur lesquelles vous aimeriez vous concentrer. 

L’utilisation d’une plume peut également aider à diriger la fumée. Puis laissez les cendres s’accumuler dans le bol en céramique ou le coquillage.

Existe-t-il certains effets secondaires ou risques à brûler des herbes purificatrices ?

 Lorsque les herbes purificatrices sont brûlées correctement et respectueusement, alors la pratique est complètement sécuritaire et les effets continuent après que la fumée se soit dissipée. Cependant, quelques bonnes pratiques de sécurité sont à adopter :

  • Lorsque le bâton est allumée, il faut tout de même prévoir de l’eau à proximité ou un bol de sable… car si l’on ne fait pas attention les brûlures ou même le feu sont possibles
  • Il ne faut jamais laisser brûler une herbe aromatique sans surveillance. De plus, le déclenchement des détecteurs de fumée est courant lors de cette pratique.
  • Également, veillez à toujours laisser une fenêtre ouverte durant l’imprégnation, car l’inhalation de fumée peut parfois s’avérer dangereuse pour la santé, notamment pour les personnes présentant des problèmes de santé respiratoires qui sont plus sensibles à la fumée. Ces dernières doivent donc attendre que la fumée se soit dissipée avant de rester dans la pièce où a eu lieu le rituel.

D’une manière globale, les risques sont maigres. Veillez tout de même à faire attention, mais soyez rassurés, les bénéfices sont bien plus importants que les désavantages.

Point de vue historique sur ces plantes du bien-être

Dans l’Égypte ancienne, l’utilisation de l’encens était une partie très importante de leurs coutumes et rituels, car les herbes purificatrices ou autres ingrédients avaient des propriétés mystiques en plus d’être utilisées dans les pratiques médicales. Chez les bouddhistes tibétains, l’encens était utilisé dans les rites d’initiation des moines et autres rituels visant à invoquer les esprits par des arômes harmoniques et des vibrations émanant de l’encens.

Dans presque toutes les communautés ancestrales d’un continent, il y a eu le phénomène du chamanisme et, avec lui, l’utilisation de plantes « sacrées ». Malgré des langues et des origines différentes, il y a de multiples coïncidences données par la relation étroite culture-nature, dans laquelle les plantes du pouvoir occupent une place centrale. Pendant des millénaires, ces plantes ont été considérées comme sacrées et médicinales, ce qui en a fait des objets de vénération et de culte, leur donnant en même temps une signification symbolique profonde.

L’utilisation du parfum et de la fumée parfumée (tel que l’encens) dans les rites religieux et spirituels sont un élément commun à de nombreuses cultures différentes dans le monde, les détails et les significations spirituelles sont généralement propres aux cultures spécifiques en question. La fumée est un composant extrêmement puissant, qui est capable d’envahir avec son corps éthéré les coins de n’importe quel espace et de le purifier profondément. C’est pour cette raison que la fumée a fasciné toutes les cultures pendant des millénaires. Dans la tradition médicale et religieuse, brûler toutes sortes de matières organiques avait un caractère divin, car il fournissait des ponts entre ce monde et les autres. Aujourd’hui, l’encens ou la fumée sont utilisés par de nombreuses personnes pour aménager la maison, comme un lieu de détente, de purification ou même de décoration.

Les cérémonies de fumage sont connues dans le monde entier, dans de nombreuses cultures, depuis des milliers d’années. Aujourd’hui, les anciens rituels sont de nouveau pleinement dans la tendance : avec le tabagisme des herbes médicinales, les pièces doivent être libérées des vieilles informations et des énergies négatives. Le tabagisme est une tradition ancienne qui a été utilisée il y a des milliers d’années dans presque toutes les cultures importantes de l’humanité comme un moyen de purification, de guérison, de bénédiction et de connexion spirituelle.

Comme les plantes sont presque toujours utilisées telles qu’elles ont été cueillies, elles conservent leur pouvoir de croissance et peuvent contribuer à renforcer le lien entre l’homme et la richesse des animaux, des plantes et des minéraux, surtout dans les déserts de l’ouest des Etats-Unis et des montagnes Rocheuses, où il y a une variété de plantes différentes comme autrefois. La fumée, qui est produite en enflammant les herbes sacrées, a été utilisée très tôt par les aborigènes d’Amérique du Nord et du Sud pour purifier l’air. Les Incas, qui avaient leur centre central en Amérique du Sud, étaient un peuple étroitement lié aux lois divines et à la nature. Ils connaissaient le pouvoir des différentes herbes et leurs effets ainsi que leur signification. Les encens servaient entre autres à remercier notre mère la terre et le soleil.

Actuellement, l’artisanat connait un renouveau, dans les studios de yoga et les centres de méditation, fumer est populaire. Mais aussi à la maison, la « sainte fumée » trouve de plus en plus d’adeptes. Que ce soit pour la purification de l’atmosphère, la clarification de l’aura, l’invocation d’une puissance supérieure ou simplement parce qu’elle sent bon et se répand confortablement. L’encens qu’ils utilisent depuis des temps immémoriaux est aussi proche de la nature que la culture indienne d’Amérique du Nord l’est restée jusqu’à ce jour.

L’essentiel sur les herbes à brûler

Brûler des herbes purificatrices a de nombreux avantages en tant que pratique spirituelle. Certaines recherchent viennent appuyer certains bienfaits de la sauge, par exemple, en ce qui concerne la santé, comme ses propriétés antimicrobiennes

Quels bienfaits selon les différentes herbes purificatrices ?

MELISSE (Melissa officinalis)
La mélisse est une plante connue depuis la Grèce antique et utilisée pour ses bienfaits contre le stress, l’insomnie et le surmenage. On lui reconnaît des propriétés antispasmodiques, antivirales, digestives et une efficacité contre l’angoisse

La SAUGE BLANCHE (Salvia apiana) :
La sauge, une herbe aux multiples vertus, elle est principalement utilisée pour « laver » le monde extérieur lorsque l’on rentre dans une cérémonie ou un lieu sacré. Grâce à la fumée de sauge médicinale, les objets sont également lavés afin de les débarrasser des influences indésirables. Quant à elle, la sauge culinaire n’est pas originaire d’Europe du Nord, mais elle est fréquemment cultivée dans le jardin. Celle-ci est associée à l’éclaircissement, au nettoyage, à la fertilité, à la clarté mentale, à la guérison, à la longévité puis à la sagesse. Ainsi, la fumée de sauge blanche est non seulement utilisée dans le but de disperser les vibrations inappropriées et les mauvais esprits, mais également afin « d’absorber » les conflits, la colère ou la maladie chez une personne. Elle est l’une des herbes qui modifie le plus la composition de l’air, et qui permet donc de générer des ions négatifs qui ont pour effet de réduire notre réaction au stress.La Sauge Blanche purifie la chambre des malades, éloigne les énergies négatives. La Sauge Blanche est considérée être l’herbe la plus puissante pour la purification ainsi que pour chasser les mauvais esprits, la maladie et la mauvaise humeur. La sauge blanche est considérée avec respect par les premières nations Amérindiennes pour ses vertus de plante médicinale. Comme pour toutes les autres sauges odorantes, les feuilles étaient utilisées comme antiseptique. En raison de leurs propriétés anti-microbiennes et anti-infectieux, beaucoup de variétés de sauges sont utilisées dans les préparations médicinales et pharmaceutiques. 

LE ROMARIN ( Salvia rosmarinus):
Le romarin offre des vibrations puissantes. Purificateur, il élimine les énergies négatives, favorise la force et la mémorisation. anti-infectieux. Le romarin est notamment une herbe purificatrice et apaisante, apportant un sentiment de paix au sein de l’environnement purifié. Il a pour but d’attirer les bonnes énergies et de stimuler la mémoire, effectivement, certaines personnes ont pris l’habitude de faire brûler le romarin afin d’améliorer leurs capacités lorsqu’elles révisent.Cet aromate est connu pour renforcer la mémoire, aider à la circulation de l’énergie, lier l’âme dans le corps, favoriser la fidélité tout en protégeant l’espace. Ce dernier est souvent brûlé afin de créer un « nouveau départ » dans la vie. Qu’il s’agisse de s’engager dans une nouvelle voie ou bien de briser une habitude, le romarin puissant et parfumé peut aider à accéder aux portes du nouveau.

GENEVRIER ( Juniperus communis) :
est une plante purificatrice des corps et des lieux, comme la sauge. Il est utilisé depuis l’Antiquité au moins et sans doute bien avant pour éloigner le « mauvais esprit » ou les toxines présentes dans l’atmosphère, selon le contexte. On en fait le « bois de cade » qui, réduit en poudre et brûlé, agit comme assainissant et répulsif contre les insectes. C’est une plante protectrice et calmante. Certaines herbes purificatrices s’avèrent avoir des bienfaits médicinaux. Le genévrier, calmant et protecteur aide à prévenir les infections virales ainsi que les maladies transmises par air. Le pin, purifiant, permet d’apporter le pardon, approfondir la respiration, dégager les mucosités, mais aussi à renforcer les glandes surrénales. Une herbe luttant contre les agents pathogènes en suspension dans l’air et régulièrement associée au romarin

Et bien d’autres comme :

ARMOISE (Artemisia vulgaris) :
possède également un grand pouvoir de purification… Ses fumigations sont donc appropriées dans les situations marquant un renouveau ou nécessitant de prendre une décision. L’Armoise apporte également des vertus calmantes en permettant de se détendre, de se réchauffer et de se calmer. Mélangée à d’autres herbes aux effets similaires, il est conseillé de l’utiliser le soir car elle procure alors un sommeil réparateur.   La fumigation de l’Armoise est pour l’essentiel un acte de purification, de nettoyage. En effet, la fumée de la véritable Armoise a cette propriété d’accrocher les énergies négatives et de les retirer des lieux, des objets ou des personnes. Ce que l’on remarque en brûlant de l’Armoise, c’est une nette amélioration des sensations ressenties avec soi-même et avec son environnement. L’armoise (Artemisia vulgaris) est dédiée à la déesse Artémis, ou Diane. Elle favorise l’harmonie, la guérison et la clairvoyance. C’est une plante de protection et de purification. Elle ouvre l’accès à notre monde intérieur.

MENTHE POIVREE ( Mentha piperita):
Brûlée
, des feuilles de menthe dans une chambre à coucher, cette plante aide à passer une bonne nuit. Elle est synonyme de fertilité. Ses feuilles sont également utilisées pour préserver la chasteté et pour maintenir la fidélité de l’être aimé elle est aussi décongestionnante.

THYM ( Thymus):
Le nom thym tire sa racine du grec “thumon” signifiant “offrande (que l’on brule)”. On l’utilisait en Égypte lors de l’embaumement pour aider le passage dans l’autre vie. Les Grecs en brûlaient également, pensant que cette plante était source de courage. Et au Moyen Âge, on le plaçait sous son oreiller pour favoriser le sommeil.
Le thym était utilisé lors des rites de libération, il permettait de se libérer du passé, de chasser la mélancolie et les sentiments négatifs. anti-infectieux. Favorise le courage, la confiance en soi tout en apportant une augmentation de l’énergie et de la validité

LA ROSE (Rosa) :
Associée à la déesse Aphrodite, symbole de perfection et de beauté, on dit que la rose favorise la guérisonl’amour, la protection et la chance.

LE LAURIER VRAI ( Laurus nobilis):
Le laurier ou “Laurier d’Apollon”, était utilisé par la pythie de Delphes lors de ses divinations. C’est d’ailleurs lorsque l’on recevait un présage favorable que l’on repartait avec une couronne de laurier (symbole d’immortalité).
Sagesseclairvoyanceprotection et pouvoirs psychiques, le laurier offre de nombreuses propriétés énergétiques. Les propriétés du Laurier sont plus proches de l’effet relaxant et de bien être que de celui de la purification, mais il n’est pas à négliger. Vous pouvez d’ailleurs faire un roulement entre la Sauge et le Laurier pour varier l’efficacité de vos purifications.
Et le petit plus : sa fumée éloigne les mites des placards !

LA LAVANDE vraie ( Lavandula angustifolia) :
Le mot lavande vient de l’italien lavando signifiant “laver” . On l’utilise traditionnellement pour ses vertus apaisantes. En fumigation, elle apporte purification et protection. Originaire de la région méditerranéenne, la lavande est une plante, qui lorsqu’elle est brûlée, procure une sensation de détente et de calme. Elle est souvent utilisée afin de se débarrasser des traumatismes et du deuil et pour aider à gérer l’anxiété. La fumée de cette herbe purificatrice est la plus légère de cette liste, elle est donc considérée comme une excellente source d’équilibre. Non seulement son parfum dégage un arôme enchanteur, mais il permet également d’éclaircir un espace et de favoriser un sommeil paisible, profond et donc réparateur.

EUCALYPTUS (Eucalyptus globulus)
 est utilisé pour purifier et désinfecter les maisons d’éventuelles maladies, anti-infectieux. Apporte une énergie nouvelle et également utilisé lors de rituel de guérison

PIN (Pinus sylvestris) :
Le pin est antiseptique Arbre mythique célébré au sein de nombreuses civilisations, le Pin représente l’immortalité en Extrême-Orient, en raison de sa longévité et de la « droiture » de sa résine.

  • Vous trouverez à la boutique les « smudges » suivant :
    Sauge / Lavande : Purification et Protection
     Sauge / Aneth : Contre les cauchemars
      Sauge / Cyprès : Spiritisme
    Romarin / Thym /sauge : Purification habitat et corporelle,   pour nettoyer l’air ambiant
      Laurier / Sauge : Méditation , concentration
     Laurier/sauge /chêne : Enracinement ,
    anti-microbienne et anti-infectieux
    Laurier/ Menthe Poivrée: Répulsif mythe, mythe alimentaire
      Menthe poivrée/ Lavande/Thym : Sommeil paisible
      Sauge/Thym/ Romarin/eucalyptus : Purification, anti infectieux
      Genévrier/Lavande/sauge : Relaxation, détente, calmant
    Sauge/menthe poivrée : Purifie la chambre d’un malade   Sauge/rose : Favorise la guérison et l’Amour  Sauge /millepertuis : stresse, anxiété , antiseptique,  
     Sauge : Purification : chasse les mauvais esprits, la maladie, la colère et la mauvaise humeur
    antiseptique, anti-infectieux et anti-microbienne
       Cannelle /Basilic : répulsif mouche
       Menthe Citronnée/laurier/feuille de tomate : répulsif moustiques
        Sauge/Thym/rose/Cannelle/Romarin : aide a lutter contre les bactéries et aussi les pollens
    Melisse/sauge : Calmant, déstressant, apaisant
    Romarin/Sauge : Antibacterien, Purification

    Laissez secher vos bâtons quelques semaines dans un endroit sec et à l’abri de la lumière envrion 3-4 semaines ! (attention aux bé-bêtes qui peuvent venir s’y loger …

source:

https://vivre-intuitif.com/fumigation-herbes-rituel-comment-faire/#:~:text=La%20fumigation%20agit%20sur%20le,comme%20un%20anti%2Dd%C3%A9presseur%20naturel.

https://moonsthyme.com/plantes-purificatrices-comment-fabriquer-un-smudge-stick/

https://vibratis.fr/sauge-blanche/

https://www.herboristerieduvalmont.com/blog/la-sauge-blanche-amerindienne-un-rite-de-protection-et-de-purification-n55

3 Comments

  • Sauge Blanche
    20 octobre 2020 22 h 03 min

    Merci pour cette article complet sur le smudging… Une très bonne ressource !

  • Catherine De Vidts
    2 décembre 2020 16 h 30 min

    Bonjour et merci pour ces articles passionnants.
    À propos des herbes en fumigation, doit-on les utiliser après séchage ou peut-on s’en servir même fraîche ?
    Merci par avance pour votre réponse

    • Valérie Foucher
      11 décembre 2020 16 h 09 min

      Bonjour, une fois sèche 😉 cordialement

Laisser un commentaire